webleads-tracker

Accueil > Utilisez et gérez des modèles CAO 3D > Téléchargez des plans CAO 2D et des modèles 3D gratuits > Rationalisation poussée de la conception des outillages chez Airbus grâce à TraceParts

Airbus logo
TraceParts est utilisé depuis 2005 dans les usines françaises d’Airbus et chez la plupart de leurs sous-traitants, dans le cadre de la conception des outillages pour la production des Airbus (dont l’ A380, l’ A400M, et le futur A350 XWB). Le mot « outillages » recouvre d’ailleurs un domaine très large, depuis ceux permettant l’usinage de pièces élémentaires (voir notre modèle 3D ci-dessous) jusqu’aux bâtis d’assemblage final en passant par les outils de formage, de moulage, etc….

 

Machining tools for a basic partOutillage d’usinage d’une pièce élémentaire
L’outillage, modélisé avec CATIA V5, est principalement constitué de composants standards, dont les éléments de bridage qui maintiennent la pièce à usiner (en blanc), ou ceux situés sous la pièce.
Ces composants sont importés au format natif Catia V5 depuis la bibliothèque TraceParts, accessible à plus de 250 utilisateurs au sein d’Airbus France.

 

 

Les outillages sont conçus avec CATIA V5 par Airbus et ses partenaires. Laurent SENOT est consultant de la société Dassault Data Services auprès d’Airbus pour les applications et méthodologies CAO concernant l’industrialisation et plus particulièrement la conception des outillages. Il revient sur la prise de conscience du besoin de bibliothèques de composants et sur le choix de TraceParts :

 « Les outillages sont constitués de nombreux éléments standards achetés chez des fabricants du commerce : visserie, éléments de bridage ou de manutention, douilles, vérins, etc. Il y a encore quelques années chaque site ou sous-traitant modélisait les pièces dont il avait besoin avec une dénomination et un niveau de détail qui lui était propre. Il s’ensuivait une perte de temps sans valeur ajoutée, une multiplication de versions d’une même pièce au sein de l’entreprise étendue et une hétérogénéité des dénominations, peu propice à une rationalisation des outillages.»

 

« La volonté de mise en œuvre d’une base de données commune a conduit à un test transnational de deux offreurs européens. TraceParts a été retenu par Airbus France, Espagne et Royaume-Uni pour ses fonctionnalités, son contenu et sa capacité à adapter sa solution aux attentes spécifiques de l’avionneur. »

 

Coller aux besoins

Des adaptations ont été demandées à TraceParts, qui ont conduit à une collaboration étroite entre Airbus et l’éditeur sur la base de certaines exigences :
ico_arrow disposer d’un contenu spécifique couvrant les catalogues des fournisseurs couramment utilisés par les sites de production. Cette demande a été satisfaite par TraceParts, avec l’appui d’Airbus quand cela s’avérait nécessaire… Il faut noter qu’elle a également entraîné la suppression de composants et de fournisseurs non agréés ou non référencés par Airbus. Les informations « embarquées » avec le composant ont été également personnalisées.
ico_arrow disposer de cette bibliothèque sur des serveurs spécifiques situés à Toulouse et d’une application cliente sur chaque poste utilisateur. Les sous-traitants disposent aujourd’hui d’une copie de la bibliothèque sur support physique et du même applicatif client.
ico_arrow accélérer le processus d’insertion en appelant l’applicatif depuis CATIA et en respectant les règles CAO de l’avionneur (dénomination, nature des entités, positionnement dans l’arbre d’assemblage, …) ainsi que les liens avec les outils PDM en place.

 

Cette intégration a été facilitée par le fait que TraceParts fut le premier (et reste le seul) éditeur de bibliothèques à disposer du statut CAA V5 Software Partner auprès de l’éditeur Dassault Systèmes. Un élément qui fut aussi déterminant dans le choix de la solution.

 

Airbus France, Spain and UK selected TraceParts for its functionalities, its content and its ability to adapt its solution to their specific requirements

 

Composants «maison»

 

Après la mise en oeuvre réussie de ces premiers chantiers, une nouvelle version est en phase de déploiement. Laurent SENOT nous en confirme l’importance :

« Elle intègre des évolutions notables comme le remplacement automatique de pièces instanciées par d’autres composants et la faculté pour Airbus d’intégrer ses propres éléments à la bibliothèque ».

 

Cette phase correspond aussi au déploiement de la solution dans les sites de production britanniques et espagnols.

 

 

Pour plus d’informations :
Airbus : http://www.airbus.com
Contactez nous : info@traceparts.com