webleads-tracker

Accueil > Utilisez et gérez des modèles CAO 3D > Le Groupe Brioche Pasquier met au régime sa base de composants fournisseurs grâce à TraceParts

En quelques mois, le gestionnaire de composants de TraceParts a permis de rationaliser les nombreuses références de pièces détachées du Groupe

logo Brioche PasquierLe Groupe Brioche Pasquier, numéro 1 français pour les viennoiseries, était il y a un peu plus de quarante ans la « boulangerie pâtisserie » de la commune des Cerqueux, près de Cholet (Pays de la Loire). En 1974 la petite société Pasquier s’est spécialisée dans la fabrication et le commerce de viennoiseries. Dix huit ans plus tard, quatre autres sites de production avaient vu le jour en France.

 

Les années 1990 ont été marquées par une première diversification vers la pâtisserie avec le rachat de trois nouvelles usines, et l’ouverture d’agences commerciales en Europe. Enfin, depuis 2001 le groupe a développé une branche « biscottes et pains spéciaux », par des acquisitions successives en Espagne et en France. Aujourd’hui, grâce à la réputation et au succès de ses produits, il compte près de 3200 salariés en Europe et aux États-Unis.

 

Des centaines de machines

Le Groupe Brioche Pasquier dispose de 17 sites représentant 60 lignes de production. Ces lignes comprennent des équipements achetés à l’extérieur ­ à l’image des fours ­ mais la majorité des machines (façonnage, démoulage, …), les moules et tout le convoyage lié au process sont étudiés en interne.

 

Chaque usine est spécialisée pour un type de produit final et dispose le plus souvent de son propre bureau d’études pour la conception et l’évolution des lignes de production. Comme certaines machines sont utilisées dans plusieurs usines il est fréquent qu’un site réutilise des portions de lignes de production conçues par un autre bureau d’études, ce qui conduit à une forme de spécialisation géographique.

 

La coordination de l’ensemble des bureaux d’étude est située au Groupe Pasquier.

 

Un gros appétit pour les composants

Le Groupe Brioche Pasquier a fait le choix de la conception 3D en passant à Autodesk Inventor en 2005. De nouveaux équipements sont conçus et d’autres modifiés régulièrement dans les 14 bureaux d’études pour répondre aux demandes des services commerciaux ou à des spécifications du laboratoire du groupe, dans une activité où l’hygiène est un leitmotiv.

Une quarantaine de dessinateurs conçoivent des pièces à façon ­ des pièces d’usinage, de tôlerie, de mécanosoudure, … ­ mais intègrent naturellement une grande quantité de pièces du commerce pour la conception 3D des machines comme de la visserie, des chaines, des poignées, des roulements, des moteurs et autres vérins.

« Nous avons très vite compris l’impératif de rationaliser les composants utilisés dans nos machines, pour faciliter la maintenance, réduire les coûts et le stock », explique Pascal Le Maignan, responsable CAO du groupe. « Nous nous sommes tournés il y a quelques années vers un fournisseur de bibliothèques de composants CAO afin de disposer d’une application personnalisée. Mais cette solution, basée sur une bibliothèque dédiée et localisée sur un serveur, n’a pas su répondre à la dispersion géographique de nos bureaux d’études. Il était en particulier très fastidieux de mettre à disposition des sites un contenu à jour. »

Chaque dessinateur allait donc chercher ailleurs les composants qu’il ne trouvait pas sur le serveur et la base Pièces Détachées continuait à croître de façon inquiétante.

« Après quelques années d’utilisation, et constatant l’inflation des références, nous nous sommes tournés vers TraceParts qui avait implémenté son système de rationalisation des composants TraceParts Enterprise chez Michelin. Nous avons d’ailleurs pu discuter avec les responsables de l’application à Clermont­ Ferrand avant de prendre notre décision. »

 

Pasquier Parts Library, partie intégrante du PLM

Aujourd’hui la base de composants de TraceParts appelée “Pasquier Parts Library” est accessible en temps réel et de manière uniforme sur l’ensemble des sites.

« Notre base de composants est à la fois incitative et ouverte », explique Mickaël Denis, technicien études et CAO sur le site des Cerqueux et coordinateur de cette bibliothèque pour tous les bureaux d’études. « le menu Pasquier Parts Library est présent dans l’interface d’Inventor. L’application propose prioritairement les catalogues que nous préconisons. Des codes couleurs permettent de distinguer les pièces à favoriser, par exemple vert pour celles qui sont dans notre base Pièces Détachées. Les modèles générés sont directement insérés au format natif Inventor. La base de Pasquier Parts Library est une vue de la célèbre bibliothèque internationale TracePartsOnline.net et elle est accessible à tous nos sites via Internet, avec environ 200 catalogues différents. »

 

Assemblage Inventor extrait d’une machine de production

Assemblage Inventor extrait d’une machine de production, avec quelques pièces à façon et des pièces du commerce
 

Connecté à Autodesk Vault Professional (coffre­fort associé à Inventor), l’application permet aussi de limiter les créations de nouveaux modèles 3D. Le modèle CAO du composant retenu n’est en effet généré que s’il n’existait pas encore dans le Vault.

 

Le Groupe Brioche Pasquier a ouvert sa bibliothèque à certains de ses sous­traitants. Un menu de gestion des utilisateurs permet en effet à l’administrateur de contrôler les accès et les niveaux d’autorisation des utilisateurs, qu’ils appartiennent ou non à l’entreprise.

 

Tous les soirs, le fichier Pièces Détachées est synchronisé avec la base Pasquier Parts Library du groupe. Cette synchronisation permet à TraceParts d’actualiser les rapprochements. C’est le cas par exemple si le Service Achats signale la fin de vie d’un composant ou d’un fournisseur u si une référence ou un libellé a été modifié.

 

Un nombre de références maîtrisé

Moins de deux ans après la première mise en service de Pasquier Parts Library, le nombre de références et de fournisseurs est stabilisé. Une bonne nouvelle aussi à terme pour le volume du stock de composants nécessaire à la maintenance.

 

Le groupe Brioche Pasquier a souhaité laisser une assez grande souplesse d’utilisation pour les utilisateurs.

« Il n’y a pas de blocage si l’utilisateur a besoin d’un composant non codifié ou non préconisé. Sa demande se traduira par une nouvelle référence dans notre base Pièces Détachées que le Service Achats décidera ou non de valider. Mais c’est tellement plus facile pour le dessinateur de sélectionner une référence déjà rapprochée avec notre PLM, le moteur de recherche de Pasquier Parts Library proposant en premier lieu les pièces codifiées. Enfin, désormais, les descriptions des composants sont très majoritairement en français ! »

 

Le composant « boule de pâte »

La prochaine étape est la création de catalogues de composants dits sans marque.

« Nous utilisons en effet dans la conception de nos machines divers éléments qui ne sont pas réellement des composants industriels : des modèles de brioches ou des boules de pâte, mais aussi des bobines de films d’emballage ou des clayettes », explique Mickaël Denis. « Ils se trouveront prochainement dans notre base Pasquier Parts Library au même titre que la visserie ou les vérins dès que nous aurons mis au point une classification spécifique dans notre base de pièces détachées. »

 

Une application qui bénéficie du succès international de TraceParts

« Les premiers contacts commerciaux avec l’équipe de TraceParts ont eu lieu en septembre 2012 et l’application a été opérationnelle sur tous nos sites 10 mois plus tard », se réjouit Pascal Le Maignan. « Nous avons choisi de réaliser nous­mêmes les développements informatiques permettant les échanges d’informations avec Pasquier Parts Library. Nous apprécions la disponibilité rapide des bases à jour pour tous les sites et nous nous réjouissons de l’adhésion des utilisateurs, alors qu’il est toujours délicat d’imposer une modification des habitudes de travail. Surtout, nous bénéficions en temps réel des mises à jour successives et des nouveaux catalogues de la base TraceParts si ceux­ci nous intéressent. Notre base peut donc s’enrichir grâce au succès de TraceParts auprès des fabricants de composants : c’est une garantie pour la pérennité de notre partenariat. »

 

A propos des solutions logicielles de TraceParts

La bibliothèque Pasquier Parts Library a été adaptée a partir du logiciel TraceParts Enterprise, le logiciel de gestion des composants fournisseurs developpé par TraceParts. Ce logiciel permet de rationaliser les composants 3D des fournisseurs en contrôlant l’accès des données techniques et des modèles CAO aux bureaux d’études.

 

Les informations techniques de chaque produit proviennent du contenu extrêmement riche de TracePartsOnline.net et fournissent toutes les données dont les concepteurs ont besoin en un seul et même endroit, et uniquement si le composant a été validé par l’entreprise.
Les fonctionnalités standard de TraceParts Enterprise peuvent être entièrement personnalisées et adaptées aux besoins specifiques.