webleads-tracker

INA Schaeffler logoUn automobiliste ne se soucie guère du danger qu’il pourrait encourir si son véhicule ne répondait subitement plus aux manipulations du volant. La direction est l’un des éléments d’une voiture qui doit fonctionner de manière sûre et fiable. La sécurité d’une direction est déterminée en grande partie par les roulements intégrés. Établie à Herzogenaurach, en Bavière, la société INA est un grand fabricant de roulements. Présent sur environ 40 sites dans tous les grands pays industrialisés du monde, le groupe développe, produit et distribue des roulements à rouleau, roulements lisses, guidages linéaires et composants pour moteurs, boîtes de vitesse et châssis.

 

La vente de produits n’est toutefois pas la seule préoccupation d’INA. Le service clientèle est également très important pour l’entreprise, car ses composants exigent de nombreux conseils

« Nous souhaitons offrir à nos clients tous les services possibles relatifs à nos composants, pour qu’ils puissent travailler rapidement et efficacement », explique Norbert Winkler, Director E-Business, Schaeffler Group.
« Aujourd’hui, les ingénieurs d’études conçoivent essentiellement leurs plans au format électronique. C’est pourquoi le fabricant de composants pour machines doit mettre ses plans à disposition de sorte que l’ingénieur puisse les insérer directement et les retravailler aisément dans son système de CAO ».

« Grâce à powerParts, nous avons pu atteindre notre objectif : proposer un service mondial autour de nos produits. Nous n’espérions pas que des clients potentiels fassent la connaissance d’INA au hasard de leur navigation sur internet. En revanche, les chances qu’un internaute accède à INA via le portail powerPARTS sont importantes. Nous avons donc trouvé en TraceParts un distributeur idéal ».

La commercialisation à l’international et une fonction d’insertion directe : des critères de choix importants

Linear guidance systems INA/FAGINA avait des exigences très concrètes vis-à-vis du nouveau prestataire de services. Pour cette entreprise de dimension internationale, la commercialisation revêtait une importance particulière. Le portail powerPARTS existe en quatre langues, si bien qu’INA peut également proposer son catalogue sur des marchés importants tels que le Japon, la Chine et les États-Unis. La fonction d’insertion directe direct2CAD a été un autre élément décisif dans son choix. Cette fonction permet d’importer les plans des composants directement dans des systèmes de CAO leaders du marché, tels que Pro/ENGINEER, CATIA V5, SOLIDWORKS et AutoCAD, et ce, sans téléchargement ni enregistrement temporaire sur le disque dur. « Avec de nombreux autres fabricants, le client doit demander les dessins par courrier électronique, ce qui se traduit naturellement par une perte de temps considérable », ajoute Norbert Winkler.

 

The idea was to supply all design-relevant information on a portal where several manufacturers were representedPour Norbert Winkler, le fait que TraceParts propose aussi les catalogues powerPARTS sur CD constitue également un avantage considérable, car INA ne distribue aucun CD propre : « Nous recherchions un partenaire qui soit rapide et flexible, mais propose également des services supplémentaires, tels qu’un CD actualisé régulièrement. Autre exemple de service exceptionnel : l’intégration de notre banque de données de lubrifiants à powerPARTS qui, grâce à TraceParts, a pu s’effectuer sans problème ». Une autre particularité de TraceParts est l’intégration d’un module permettant au client d’effectuer des calculs importants avant de passer commande. Lorsqu’un ingénieur d’études accède au site web d’INA via le portail powerPARTS, il peut accéder automatiquement à une application de calcul des roulements, établir une relation directe avec le composant choisi et ainsi évaluer rapidement et en toute simplicité différentes solutions de roulements.

 

La gestion de données en interne et la programmation de modèles 3D : des activités coûteuses en temps

Pour offrir un tel service aux clients, INA a converti au format électronique les plans en 2D des composants il y a plusieurs années déjà et elle les diffuse sur internet. Grâce au système qui permettait de choisir et d’obtenir des conseils sur le produit, le client pouvait sélectionner les composants requis, évaluer son produit et télécharger le plan correspondant. Toutefois, au fil du temps, les utilisateurs ont été de plus en plus nombreux à demander des données de CAO en 3D. INA a alors programmé également des modèles en 3D et les a mis à disposition en téléchargement sur le site web. L’écho a été retentissant, 6 000 à 7 000 requêtes étant enregistrées par jour.

 

« La gestion et la conversion de données étaient cependant très coûteuses en temps. Nous avons donc décidé de faire appel à un spécialiste en la matière », se souvient Norbert Winkler. « L’idée était de fournir toutes les informations relatives à la conception sur un portail où plusieurs fabricants seraient représentés. Ce type de portail permet au client de trouver facilement les données qu’il recherche, sans avoir à passer en revue les innombrables CD des catalogues de produits des différents fabricants ».

 

Dans le cadre d’un processus d’évaluation détaillé, INA a examiné différentes offres et a réalisé plusieurs tests comparatifs. Cependant, la solution du prestataire de services choisi initialement n’a pas convaincu une fois mise en pratique. « Des erreurs considérables se produisaient pour certains domaines et le service n’était pas satisfaisant », déplore Norbert Winkler. En recherchant un nouveau partenaire compétent, INA a alors fait la connaissance de la société TraceParts d’Amberg, en Allemagne, dont le service d’hébergement web powerPARTS on Web constitue une solution conviviale de création et de publication de données de CAO.

 

TraceParts ou le distributeur idéal

Avec la création des modèles en 3D, les développeurs de TraceParts se trouvaient face à une tâche de grande ampleur. Pour qu’un éventuel conflit avec d’autres composants puisse être mis en évidence, les points de jonction entre les différents composants doivent correspondre à 100 % et l’ensemble du roulement doit être décrit de manière détaillée. Pour les contours sphériques ou les jonctions des composants cylindriques en particulier, la modélisation n’est pas si simple. Avant la programmation, il a ainsi fallu poser des questions essentielles : à quoi ressemble le modèle et dans quelle catégorie doit-il être classé ?

 

Rolling Bearing INA/FAGLe fait que les données du catalogue électronique avaient déjà été préparées correctement et ont pu être utilisées pour la modélisation s’est avéré en l’occurrence un net avantage.

« Un modèle a été créé pour chaque gamme, puis il est paramétré en conséquence. En tout, 300 gammes ont dû être transformées », indique Norbert Winkler. « Grâce à la collaboration directe des chefs de projets d’INA et des programmeurs de TraceParts, tout s’est passé sans problème. Nous avons été particulièrement impressionnés par les performances de TraceParts quant au traitement des modèles sphériques et cylindriques complexes ».

 

INA est particulièrement satisfait des résultats obtenus par l’intégration des données de conception à powerPARTS on Web, qui se constatent dans l’augmentation croissante du taux de téléchargement.

 

Pour INA, société de dimension internationale, la commercialisation au plan mondial de ses roulements à rouleaux, roulements lisses, guidages linéaires et composants pour moteurs revêt une importance primordiale. En intégrant le portail powerPARTS de TraceParts, les données de CAO en 3D de ses composants sont disponibles dans le monde entier. En outre, les clients de l’entreprise bavaroise bénéficient d’un service particulier : ils peuvent importer directement les données dans leur propre système de CAO et les retravailler aisément. Le groupe INA emploie environ 28 000 personnes, dont 7 000 au siège de Herzogenaurach. La production se répartit entre 40 usines présentes dans tous les grands pays industrialisés. Parmi ses clients, la société compte des entreprises de renom appartenant aux industries de l’automobile, de la sous-traitance, de la construction mécanique et de la fabrication d’équipements. INA s’est forgé une renommée internationale au début des années 50 en développant le roulement à aiguilles à cages.
Pour de plus amples informations, rendez-vous sur le sitewww.ina.de

 

Adobe PDFTéléchargez le témoignage de INA (PDF | 2.1 Mo)